Catégories
Broderie japonaise

Pourquoi le matériel de sashiko coûte-t-il ce qu’il coûte ?

Désolée pour les amateurs/amatrices de sensationnel, mais je ne vais pas vous révéler l’existence d’un complot mondial entre toutes les merceries et magasins de tissus de la planète pour vendre le matériel de sashiko à prix prohibitifs… clin-d-oeilCet article a simplement pour but de bien réexpliquer ce qui fait les particularités du matériel de sashiko, donc sa rareté (il reste peu pratiqué globalement dans le domaine de la broderie même s’il commence à être un peu plus connu) et son coût (sans compter le transport et la douane depuis le Japon).

1/ Les aiguilles : les aiguilles à sashiko n’ont rien de commun avec nos aiguilles à coudre standard, ni même avec les aiguilles à broder habituelles. Elles sont à la fois larges car il faut bien pouvoir y passer le fil de broderie épais, mais en même temps très pointues car elles doivent pouvoir faire passer le fil en question dans du coton épais. Pas vraiment ou peu d’applications hors du sashiko.

Différents types d'aiguilles
Différents types d’aiguilles : kogin, sashiko (version courte), couture

2/ Le fil : le fil à sashiko est un fil mouliné 6 brins particulier qui ne sert qu’au sashiko car plus mat et mouliné beaucoup plus serré que les fils de broderie classiques. Normal, il doit pouvoir passer à travers un coton épais sans trop se défaire, alors qu’en point de croix le fil passe à travers une toile aïda ou étamine possédant des interstices larges. Comme les aiguilles, le fil pour sashiko n’a d’application en principe que pour le sashiko (trop serré pour la quasi totalité des autres types de broderie en fil mouliné, sachant qu’on brode en sashiko avec les 6 brins ensemble).

Différents types de fils pour la broderie japonaise
Différents types de fils pour la broderie japonaise : à gauche le fil Olympus pour le sashiko, à droite 2 types de fils utilisables pour la broderie kogin

3/ La toile : la toile destinée spécifiquement au sashiko, la vraie de vraie, est en coton épais, afin d’avoir une bonne tenue (environ 230g/m). En plus de cela, elle a un tissage à la fois suffisamment lâche pour que les aiguilles de broderie puissent bien le traverser, mais suffisamment serré pour garder son côté esthétique. Bien entendu on peut envisager d’utiliser des toiles plus fines, c’est le cas par exemple des coupons de 32x32cm pré-imprimés, qui sont plus économiques, mais ont l’inconvénient d’avoir une moins bonne tenue, donc d’être moins agréables à broder, et de se froisser bien plus facilement. Bref, la toile pour le sashiko encore une fois est bien particulière, même si cette fois on pourrait envisager de l’utiliser pour bien d’autres applications en couture, qui n’en feraient pas moins un coton épais de qualité.

Dans les kits, cette toile est de plus imprimée avec des motifs pointillés à suivre (bien plus facile que de reproduire votre propre motif au carbone ou au crayon sur la toile pour les paresseuses comme moi) avec une encre spéciale qui s’efface au lavage.

Toile pré-imprimée avec fil, dé et aiguilles pour le sashiko
Toile pré-imprimée avec fil, dé et aiguilles pour le sashiko

4/ Le protège doigt/main : le protège main est lui aussi particulier, et bien qu’il soit en cuir ou simili cuir il a une forme bien différente des dés en cuir que vous trouvez par exemple pour le patchwork. En effet il protège la partie particulière de la paume de la main sur laquelle vous appuyez en faisant plusieurs points de sashiko à la fois, et non le bout du doigt que vous vous piquez avec le bout de l’aiguille.

Dés pour le sashiko et le patchwork
Dés pour le sashiko et le patchwork

Mais le sashiko est une technique de broderie très agréable, à la fois simple et au résultat si élégant que pour ma part, j’y suis vraiment complètement accro et que vous me trouverez très souvent en train d’en faire, que ce soit derrière mes stands durant les salons, devant la télé quand j’ai le temps de la regarder, ou même sur la plage durant mes courtes vacances annuelles. Et j’espère que nous serons de plus en plus nombreux et nombreuses à apprécier cette technique et la partager pour la rendre encore plus accessible à tous !

Etes-vous accro au sashiko vous aussi ?
Accro au sashiko partout même en vacances…

Partager cette publication :

2 réponses sur « Pourquoi le matériel de sashiko coûte-t-il ce qu’il coûte ? »

Bonjour, je découvre la broderie Sashiko. D’après mes recherches, je n’ai rien trouvé au Québec pour acheter un kit. L’avez-vous fait venir du Japon? J’ai bien l’intention de l’essayer avec le vrai matériel au lieu de substitut.

Bonjour,
Tous nos produits sont importés du Japon effectivement. Pour le Canada je ne peux pas vous répondre avec précision n’étant pas sur place, mais il est possible effectivement qu’il soit plus facile de trouver du matériel dans la partie anglophone.
Cordialement,
Pascaline/Couleurs Japon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.